Logo Twinoid
Nadawoo
Nadawoo

On s'est moqué de la phrase sur la « pensée trop complexe » de Macron, qui justifiait l'absence de conférence de presse le 14 juillet. Pourtant c'est indiscutable, les raisonnements de Macron sont extrêmement complexes.

Prenez l'ISF, par exemple. Notre président finance une baisse de l'impôt des plus riches par une réduction des allocations logement. Au premier abord, cela ressemble à un énième cadeau aux riches financée sur le dos des classes moyennes à basses. Cela met même rapidement en tête diverses métaphores impliquant l'intromission rectale d'objets de diamètre et de rugosité variables.

En fait, pas du tout.

Si l'équité de cette mesure vous échappe, c'est parce que votre cerveau de péquenaud n'est pas capable de saisir la quintessence de la pensée profonde de Jupiter. Seul Son auguste Cortex peut toucher du doigt la substantifique équité de cette mesure. Comme tous les génies à leurs époques respectives, les neurones de ses contemporains ne sont pas prêts.

Allons, haut les cœurs : un jour, qui sait, nos cerveaux seront dignes de servir de fugaces réceptacles à la pensée macronienne.

SuperVortex
SuperVortex

Ce sont certains journalistes qui l'ont surnommé "Jupiter"
( en référence aux "signes extérieurs" de son Ego )
mais pas Macron lui-même... :D

Nadawoo
Nadawoo

UltraMix : Si si, la formule vient bien de Macron, même s'il ne l'avait pas tournée directement à la première personne :

"François Hollande ne croit pas au 'président jupitérien'. Il considère que le Président est devenu un émetteur comme un autre dans la sphère politico-médiatique"

SuperVortex
SuperVortex

Nadawoo : ah ouais , quand même. :P
.
et autre chose... je me souviens qu'au tout début de sa campagne
pour devenir président , Macron avait dit à un journaliste :
"Parler dans des meetings politiques , c'est une expérience christique."
( comme les discours que peut faire le Christ ,
ce qui en dit long sur sa psychologie. )

Mesk
Mesk

Non mais faut se faire à une idée : Donner le pouvoir à quelqu'un qui le veut c'est la pire des conneries.

Le délégué dans la 6B de ton collège en ZEP, il s'est pas présenté pour représenter sa classe de cotorep hein. Il en a rien à foutre de vous.

Il veut de l'importance, parce qu'il en a besoin. Et quand tu as besoin d'importance, la mégalomanie n'est sûrement qu'un moindre mal dans les tortueux méandres de ta psychologie ...