Logo Twinoid
Nadawoo
Nadawoo

Si les morts dans les films d'action ne sont jamais vraiment émouvantes, c'est parce que quelles que soient les circonstances du trépas, on n'est jamais sûr que le personnage ne va pas miraculeusement ressusciter dans le film suivant.

Et quand je dis « miraculeusement », c'est au sens d'un vrai miracle. Le Jesus-level. Pas le miracle tout pourri d'un moine quelconque du VIIIe siècle qui a guéri la toux d'un gueux en frottant ses orteils avec sept feuilles de laitue bénites, et qui s'est fait canoniser trois siècles plus tard après interrogatoire des arrière-arrière-arrière petits-fils des voisins des témoins.

Non, ici on parle de vraie magie, celle qui outrage les lois de la physique. Le paquet de cigarettes dans la poche de chemise qui stoppe net un projectile de magnum 357. Ou la balle tirée en pleine tête et à bout portant mais non létale. Ou celle qui rentre par la tempe gauche et ressort par la tempe droite sans toucher le cerveau. La seule chose qui importe, c'est de donner une explication, même bancale.

Voilà à quoi ressemblerait une scène de film hollywoodien sur la Révolution française :

« - Robespierre ! Mais tu n'es pas mort ?
- Non, comme tu peux le constater.
- Mais je t'ai vu de mes propres yeux te faire guillotiner !
- En effet ! Mais par chance, la lame a épargné les artères principales.
- Hein ? »


« - Au fait, tu as des nouvelles de Danton ?
- Oui, il est vivant lui aussi. La lame a ricoché sur le paquet de cigarettes qui était dans son pantalon. »

Alceste_
Alceste_

T'as raison, le réalisme n'est vraiment pas le fort des films d'actions holliwoodiens.

C'pour ça qu'il faut plutôt se tourner vers les petits studios européens, qui ont tendance à être beaucop plus terre à terre.

Une référence et un classique des temps moderne, en matière de film d'action, est Kung Fury, qui a été produit en Suisse, je crois.

Disponible sur la plateforme de google : KUNG FURY Official Movie [HD]

KUNG FURY Official Movie [HD]
Alphard
Alphard

Les personnages immortels, ceci dit, n'est pas tant une marque hollywoodienne. Dans les mangas japonais, aussi, on retrouve très souvent ce problème, et ça fait si longtemps que je m'en plains. :D

Alceste_
Alceste_

Nan mais je crois que ce sont deux problèmes distincts.

Dans la littérature japonaise illustrée, les personnages sont souvent immortels : ils ne meurent pas même lorsque tranché en deux, par exemple, ou lorsque projetés au travers quelques montagnes.

Chez hollywood, c'est plutôt qu'on les croit mort, mais qu'on les voit revivre par après parce que le public l'a apprécié lors du premier opus.

M'fin c'est comme ça que je vois le truc.

Nadawoo
Nadawoo

Alceste_ : Ou alors ils meurent mais ce n'est pas un problème, par exemple Sangoku qui n'arrête pas de faire allers-retours entre le paradis et le monde des vivants. C'est un problème pour le scénario par contre, parce qu'on finit par se demander pourquoi les héros s'obstinent à défendre la vie sur Terre. :D

Alphard
Alphard

Alceste_ : Ouaip je vois ce que tu veux dire, mais concrètement, ça ne fait pas une grande différence. :D

Alceste_
Alceste_

Nadawoo : Dans le cas de Dragon Ballz, c'est probablement pour éviter le trafic à l'entrer du paradis... y'a déjà une sacrée file. ^^'

Alphard : Non en effet, mais je la trouvais quand même notable. '-'

Dalkent
Dalkent

C'est pour ça qu'il faut regarder des films comme "Il faut sauver le soldat Ryan"